Select Page

Le sport occupe une place non négligente sur le plan social et sur le plan économique américain. NFL, NBA, NHL, la culture du sport business est représentée dans toutes les disciplines phares du pays. À ce panorama déjà bien garni se rajoute le football qui connaît de plus en plus de succès dans le cœur de la population américaine.

Les Américains s’ouvrent de plus en plus au football.

72 035 est le nombre de spectateurs qui ont assisté à la deuxième journée du championnat américain, un match de major Ligue Soccer, match opposant Atlanta United au D.C. United au Mercedes Benz Stadium. Ces dernières années, la MLS afflue grandement sur l’ascension de ces chiffres. Si en 2012, on comptait en moyenne 18 000 spectateurs pour les rencontres du championnat, ce chiffre s’élève jusqu’à 22 000 spectateurs en 2017.

Les performances développées par les joueurs lors des dernières éditions de la coupe du monde ont joué un rôle important dans ce retournement de situation. Les matchs de la sélection ont suscité énormément d’enthousiasme à la télévision et enregistrent plus de vingt millions de téléspectateurs rien que pour le match de poule face au Portugal. Ensuite, lors du mondial 2014, les Américains se placent à la deuxième place en matière d’achat de billets. Avec ses 200 000 sièges, l’Amérique se place juste derrière le Brésil, pays hôte de l’évènement.

Popularisation du football par le jeu vidéo

ESPN a réalisé un sondage aux États-Unis et un tiers des personnes sondées dispose désormais du jeu FIFA suite à la performance obtenue lors de la sélection nationale. Un jeu qui assure le rôle de catalyseur pour les joueurs, leur permettant ainsi d’assimiler avec facilité les règles de base du soccer. Ses joueurs deviennent alors tout naturellement des fans inconditionnels de soccer et manifeste par la suite un intérêt bien prononcé pour le football