Select Page

Il est devenu une coutume pour les délégués des pays membre de la FIFA de toujours choisir un trio pour organiser le mondial. Pour le mondial 2026, le trio a déjà été désigné le mercredi 13 juin dernier et ces derniers disposent de 8 années pour se préparer. Il s’agit du trio États-Unis – Canada –Mexique. Ce sera la toute première coupe du monde à 48 équipes.

Le voting

Le FIFA regroupe 204 votants et s’est regroupé pour l’occasion à Moscou. Ce vote sans appel n’enchante guère le Maroc qui a été disgracié par les membres du FIFA. En effet, le trio États-Unis – Canada –Mexique a remporté 134 votes sur les 204 votants. Tout au long de l’assemblée, il a été mentionné qu’il y a 211 fédérations qui sont affiliées à la FIFA, que le Ghana a été suspendu et qu’aucun des pays concernés ni aucunes des associations liées aux États-Unis n’avaient le droit de voter. Pour clôturer le vote, le président de l’instance, Gianni Infantino a déclaré que « la FIFA a propulsé le football dans une nouvelle ère »

Il s’agit d’une grande première car le scrutin a pour la première fois été ouvert à un nombre de votant aussi considérable. Effectivement, autrefois, seul le comité exécutif de l’instance avait droit au vote soient une petite vingtaine de personnes.

Un autre échec pour le Maroc

Candidat depuis quatre élections (1994, 1998, 2006 et 2010) le Maroc se retrouve recalé pour la cinquième fois. Cela ne l’a pas empêché de croire jusqu’au bout en ses chances de devenir le second pays africain qui sera l’hôte de l’un des évènements les plus importants du monde de football et pour cela, il a l’appui de plusieurs pays européens tels que la France.

Avec une recette de quatorze milliards de dollars, le trio États-Unis-Mexique-Canada promet une coupe du monde qui sera la plus lucrative de l’histoire.